Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Naturalistes du Bugey

botanique

Une autre belle à protéger: Pulsatilla rubra, la Pulsatille rouge

10 Avril 2015, 17:28pm

Publié par Frédérique

Petite escapade hier, entre Saint Germain-les-Paroisses et Colomieu pour vérifier la présence de ces belles anémones...

Au rendez-vous: quelques exemplaires en début de floraison...

Une autre belle à protéger: Pulsatilla rubra, la Pulsatille rouge

Notre belle Pulsatilla rubra, Pulsatille rouge se montre discrète lorsqu'elle émerge parmi les herbes hautes, puis elle continue à croître et peut atteindre 30 cm

Une autre belle à protéger: Pulsatilla rubra, la Pulsatille rouge

Très velue, comme toute la plante, la fleur émerge d'un verticille de bractées foliacées qui lui font une collerette

Une autre belle à protéger: Pulsatilla rubra, la Pulsatille rouge

Elle est reconnaissable à la couleur rouge-bordeaux de ses 6 tépales velus et soyeux à l'extérieur qui encadrent de nombreuses étamines et de nombreux carpelles.

Une autre belle à protéger: Pulsatilla rubra, la Pulsatille rouge

Plante vivace de la famille des Renonculacées, on la trouve essentiellement dans le Massif Central.

Rare en Bugey, elle bénéficie d'une protection régionale et ne doit pas être cueillie...

Lire la suite

La Fritillaire pintade, Fritillaria meleagris

27 Mars 2015, 14:34pm

Publié par Société des Naturalistes du Bugey

Salade de saison (2)

Avec deux semaines de retard , elle est bien là, la fritillaire ! Ce ne sont pas les
coteaux secs ou le Colombier le domaine de cette Liliacée, mais les prairies
humides ou inondables (ou même inondées!), le plus souvent en pl
aine.

La disparition de son habitat, trop souvent drainé puis dévolu au mais ou aux
zones d'activité, a entrainé sa raréfaction. Mais elle est bien présente en Bugey!

La Fritillaire pintade, Fritillaria meleagris

La confusion n'étant guère possible, ces photos suffisent, elle mesure entre 20 et
40 cm, c'est une liliacée, elle se nomme Fritillaria meleagris pour les botanistes
et figure sur la liste nationale des espèces protégées, prélèvements interdits, à bon
ente
ndeur...

La Fritillaire pintade, Fritillaria meleagris

Pour l'anecdote elle est apparue vers le 05/03, ultimes fleurs le 10/03 en 2014, il
semblerait qu'un hiver sec puisse avoir une incidence

Indice de sa floraison, une espèce beaucoup plus commune mais partageant ce
goût des terrains détrempés : la Ficaire (Ranunculus ficaria), une Renonculacée
jaune qui explose actuellement sur tous les bords de routes mais elle sait aussi
être forestière.

La Fritillaire pintade, Fritillaria meleagris
La Fritillaire pintade, Fritillaria meleagris

Pour une description plus précise, il y a votre flore habituelle ou Monsieur Google

Texte et photos; Philippe Boquerat

A propos de: "salade de saison 2"

se reporter à la note sur: " salade de printemps"...(voir le lien)

Lire la suite

Erythronium dens-canis, "Dent de chien"

19 Mars 2015, 14:00pm

Publié par Philippe Boquerat

Erythronium dens-canis, "Dent de chien"

Salade de printemps (et du Bugey !) .

Depuis une semaine dans les forêts encore privées de feuillage, Erythronium dens-canis fleurit.

Erythronium dens-canis, "Dent de chien"

Cette liliacée affectionne ce milieu ainsi que les buxaies comme celle du Fierloz. Cependant, elle peut couvrir des alpages comme on peut l'observer dans le Vercors drômois.

Erythronium dens-canis, "Dent de chien"

Sa floraison en période pascale, ses feuilles tachées de rouge lui valent le nom de : Fleur de la passion.

Philippe Boquerat

N.B. ceux qui le connaissent savent que:notre ami Philippe aime bien plaisanter...alors: pas de vinaigrette pour Erythronium, la salade risquerait d'être fort indigeste!!!

Frédérique

Vous ne connaissez pas le site du Fierloz ? des infos ici:

Lire la suite

Plantes médicinales: Achillée-millefeuille

4 Février 2015, 17:51pm

Publié par Frédérique

Plantes médicinales: Achillée-millefeuille

Son nom fait référence au héros de la mythologie grecque, Achille, qui aurait selon la légende découvert les propriétés médicinales de la plante.

Ses noms vernaculaires:

Herbe militaire, herbe à coupure, herbe aux charpentiers...nous disent que l'achillée mille-feuille fut autrefois tenue en estime par ceux que leur profession exposaient aux coups de sabre ou d'herminette.

Traditionnellement, on emploie les sommités fleuries, en début d'épanouissement.

Propriétés médicinales:

- Elle est utile dans les spasmes gastriques et intestinaux, l'atonie digestive avec fermentations, dans les états d'asthénie générale ou les "remontants " s'imposent.

- Efficace également pour des règles douloureuses, insuffisantes, de même que lors de règles trop abondantes...

- A l'extérieur, l'achillée s'emploie sur les ulcères des jambes, les crevasses des seins, les fissures anales, les hémorroîdes.

source: Le livre des bonnes herbes P. Lieutaghi

Pour la partie botanique: se reporter à la catégorie: "botanique"

Lire la suite

Plantes médicinales -3- l'Achillée millefeuille

3 Février 2015, 17:06pm

Publié par Frédérique

Autre plante très commune que l'on trouvera sûrement sur le terrain: l'Achillée millefeuille, Achillea millefolium
Plante de la famille des Astéracées, comme le Pissenlit, que nous avons déjà vu:

La famille des ASTERACEES:

Cette famille, avec 23600 espèces est la plus importante des Angiospermes (plantes à ovaire)

Chaque "fleur" est en réalité un ensemble de fleurs minuscules réunies en capitules de formes variées sur un réceptacle floral commun, le super-marché des butineuses en quelque sorte qui trouvent ainsi une grande quantité de nectar et de pollen mis à leur disposition...

Le réceptacle est entouré de faux sépales; appelées bractées et disposées sur plusieurs rangs elles forment un involucre

L'ensemble forme une "fleur composée", d'où l'ancien nom de la famille.

bractées formant l'involucre chez Aster linosyris et chez un Chardon
bractées formant l'involucre chez Aster linosyris et chez un Chardon

bractées formant l'involucre chez Aster linosyris et chez un Chardon

Bractées beaucoup moins nombreuses chez le Salsifis; Tragopogon pratensis

Tragopogon p. sp orientalis

Tragopogon p. sp orientalis

Les fleurs, minuscules ont

-des sépales soudés en un calice adhérent à l'ovaire et dont la partie libre est réduite à des écailles ou des poils

-4 ou 5 pétales soudés en une corolle

ou bien en forme de tube à 4 ou 5 dents (fleur régulière en tube )

ou bien prolongés en languette (fleur irrégulière à languette ou ligule )

fleurs en tube chez Aster linosyris, ligules sur le pourtour du capitule de Chicorée, Cichorium intybus
fleurs en tube chez Aster linosyris, ligules sur le pourtour du capitule de Chicorée, Cichorium intybus

fleurs en tube chez Aster linosyris, ligules sur le pourtour du capitule de Chicorée, Cichorium intybus

4 ou 5 étamines sont insérées sur la corolle; leurs anthères sont soudées en tube traversé par le style

Chez le Salsifis, toutes les fleurs sont ligulées, on voit les anthères soudées traversées par le style

Chez le Salsifis, toutes les fleurs sont ligulées, on voit les anthères soudées traversées par le style

Lire la suite

Plantes médicinales: Le plantain

18 Janvier 2015, 18:04pm

Publié par Société des Naturalistes du Bugey

Rappel: Plantago major et Plantago lanceolata, Grand plantain et Plantain lancéolé ont des propriétés semblables.

"Usage interne:
A la fois astringent et adoucissant, utile dans la diarrhée et la dysenterie où il régularise les selles tout en calmant l'irritation du tube digestif, le plantain est aussi tonique- amer et anticatarrhal. On l'emploie dans la bronchite, la laryngite, la pharyngite, la coqueluche: il calme la toux et facilite l'expectoration tout en agissant comme un reconstituant général.
C'est enfin un anti-hémorragique utilisable dans le saignement de nez.

Usage externe
Les emplois populaires du plantain sont fort nombreuses. Bien lavées à l'eau bouillantes, les feuilles sont cicatrisantes; elles donnent de bons résultats dans le traitement des plaies, fraîches ou enflammées.......la décoction peut servir aussi de gargarisme dans les angines. Frottées sur les piqûres d'insectes après extraction du dard), les feuilles de plantain en calment la brûlure..."

Le livre des bonnes herbes . P. Lieutaghi

Plantain lancéolé (Flore de l'Abbé Coste)

Plantain lancéolé (Flore de l'Abbé Coste)

Le jura méridional ajoute à sa pharmacopée la fleur fraîche ou sèche qui est préparée en tisane. Une fois tiède, elle devient lotion pour le bain des yeux souffrant de conjonctivite ou d'irritation des paupières. Le savoir oral recommande particulièrement le plantain pour les soins des yeux marron

Vieux remèdes de Bresse, Bugey... Ouest-France

P. Lieutaghi ajoute que l'on disait également que le bleuet convenait aux yeux bleus....

Autres usages:

Les feuilles fraîches peuvent être utilisées en cataplasmes pour soigner les ampoules.

Les feuilles peuvent être consommées en soupe ou en salade (jeunes feuilles)

Maria Treben ajoute:

Il purifie comme aucune autre plante ne peut le faire le sang, les poumons et l'estomac et est indiqué pour cette raison aux personnes anémiques ou dont le sang est de mauvaise qualité, dont les poumons et les reins sont faibles, qui sont de pâleur maladive....qui toussotent, qui sont enroués, et restent maigres comme des clous même si on les gave comme des oies....

La santé à la pharmacie du Bon Dieu

Grand plantain Flore de Coste

Grand plantain Flore de Coste

La phytothérapie moderne lui reconnait également des vertus:

pour soigner: asthme, toux, laryngite, rhume des foins, sinusite...plantes et gélules sont proposées en pharmacie.

La feuille de plantain renferme dans sa composition des iridoÏdes dont le principal est l'aucuboside.
L'aucuboside a des propriétés antibactériennes et antitussives utilisées pour soigner les affections bronchopulmonaires. Les mucilages présents ajoutent une action adoucissante, émolliente et facilitent l'expectoration.
De plus, grâce à sa composition, le plantain est également anti-inflammatoire et antiallergique...

Précis de phytothérapie ALPEN

Se reporter à la catégorie "Botanique" pour la description de la plante

Lire la suite

Le Plantain, Plantago sp.

9 Janvier 2015, 14:09pm

Publié par Frédérique

Une autre plante commune que l'on devrait trouver sur le terrain de la Maison St Anthelme: est le plantain.

De la famille des Plantaginacées (du latin Planta, plante de pied, allusion à la forme de ses feuilles en forme de rosette), le Plantain est surtout présent dans les régions tempérées et méditerranéennes.

Ne comprenant dans la classification classique que 2/3 genres, dont le genre Plantago, la famille des Plantaginacées inclut actuellement, sur des critères de phylogénie moléculaire, une centaine de Genres dont: les Globulaires, Linaires, Véroniques, Digitales.. .que nous continuerons à classer dans les Globulariacées, Scrophulariacées ....

20 espèces de Plantain croissent en France, la plupart sont vivaces.

3 espèces se rencontrent très fréquemment dans notre région:

  • Plantago lanceolata, Plantain lancéolé
  • Plantago media, Plantain moyen,
  • Plantago major, grand Plantain.
Plantago major (photo Wikipedia)

Plantago major (photo Wikipedia)

Les 3 espèces ont des feuilles en rosette basale.

Chez Plantago major, elles sont largement ovales, pourvues de 5 à 9 nervures saillantes sur la face inférieure, le limbe continuant sur les côtés du pétiole. Elles sont glabres et généralement dressées.

Plantago media (photo Wiki)

Plantago media (photo Wiki)

Chez Plantago media, les feuilles ovales sont plaquées au sol , pointues, subentières et pubescentes

Plantago lanceolata

Plantago lanceolata

Chez Plantago lanceolata, elles sont étroitement lancéolées, atténuées en pétiole, glabrescentes et parcourues par 3 à 5 (7) nervures saillantes, parallèles.

Les fleurs sont très petites, en épis serrés, plus ou moins longs selon les espèces. Elles sont composées d'un calice à 4 sépales, d'une corolle membraneuse à 4 pétales soudés en tube à la base, de 4 étamines saillantes à filet allongé et d'1 style

Plantago media  étamines à anthères blanches
Plantago media  étamines à anthères blanches

Plantago media étamines à anthères blanches

Le Plantain, Plantago sp.

Le Fruit:

l'ovaire mûrit en une capsule à 2 loges contenant chacune 1 ou plusieurs graines dont les chardonnerets et tous les fringillés sont friands.

Lire la suite

Plantes médicinales: -1-Taraxacum officinale, le Pissenlit

21 Décembre 2014, 17:40pm

Publié par Société des Naturalistes du Bugey

Pissenlit, mâche, violettes et pâquerettes...

Nous n'avons pas encore commencé "l'inventaire" des plantes médicinales présentes sur le terrain de la Maison St Anthelme, mais à coup sûr, nous y trouverons Taraxacum officinale, le Pissenlit.

Plante de la famille des Astéracées, il est bien connu pour ses propriétés culinaires lorsqu'au printemps, on l'accommode en salade, accompagné de lardons et autres gourmandises...

image Wikipedia

On le reconnait de loin lorsqu'il dresse ses inflorescences, capitules composés de centaines de fleurs minuscules toutes ligulées, au bout de longues tiges creuses formées de tubes glabres, sans feuilles ni écailles.

Je l'ai déjà évoqué le 18/12/2013, lorsque je vous parlais des "Sauvages de ma rue"

http://naturalistesdubugey.over-blog.com/tag/botanique/

Ses feuilles sont en rosette basale, profondément dentées, d'où le nom de : dent-de-lion.

Plantes médicinales: -1-Taraxacum officinale, le Pissenlit
Plantes médicinales: -1-Taraxacum officinale, le Pissenlit

Il existe plusieurs espèces du Genre "Taraxacum", 30 espèces principales et environ 1200 "petites espèces" en Europe dont les propriétés médicinales sont semblables.

Chez Taraxacum officinale, Pissenlit officinal, les feuilles sont velues-laineuses à la base

Plantes médicinales: -1-Taraxacum officinale, le Pissenlit

Mais toutes les espèces, lorsque les fruits ( des akènes surmontés à maturité d'une arête terminée par un petit "parapluie " de soies fines ) ont été dispersés par le vent présentent un réceptacle nu, leur valant le nom de: "tête de moine"

Plantes médicinales: -1-Taraxacum officinale, le Pissenlit

Le pissenlit est une plante vivace dont la racine vigoureuse s'enfonce profondément dans le sol.

Plantes médicinales: -1-Taraxacum officinale, le Pissenlit

Lire la suite

Un aster original: Aster linosyris

19 Novembre 2014, 17:53pm

Publié par Frédérique

Original en effet, puisque c'est le seul Aster jaune!

Très tardif (il fleurit d'août à octobre ), c'est une plante vivace,à souche un peu ligneuse. D'origine méditerranéenne, il pousse sur les coteaux secs, les pelouses arides, principalement sur terrains calcaires.

Il en existe quelques stations dans les environs de Belley.

Un aster original: Aster linosyris

       Aster linosyris, atteint 50cm. de hauteur, ses tiges sont rameuses dans le tiers supérieur.

       Ses feuilles linéaires sont très nombreuses et très rapprochées comme on le voit sur la photo. Elles rappellent les feuilles de Lin, ce qui lui a valu cette dénomination: linosyris. 

       Ses fleurs, des capitules d'un beau jaune sont toutes tubuleuses. Elles sont réunies en corymbe terminal et protégées par des bractées linéaires imbriquées les unes dans les autres.

Bractées de l'involucre bien visibles sur les fleurs non épanouies

Bractées de l'involucre bien visibles sur les fleurs non épanouies

les fleurs tubuleuses ne sont pas encore ouvertesles fleurs tubuleuses ne sont pas encore ouvertes

les fleurs tubuleuses ne sont pas encore ouvertes

Les fleurs épanouies s'ouvrent en étoiles à 5 branches

Les fleurs épanouies s'ouvrent en étoiles à 5 branches

Aster linosyris appartient à la famille des Astéracées.

Il n'est pas protégé dans notre région, mais bénéficie d'une protection régionale en Champagne-Ardennes, Haute Normandie, Bourgogne et Pays de Loire.

Lire la suite

Epilobes

11 Août 2014, 15:26pm

Publié par Frédérique

Dans le dernier article, j'évoquais brièvement l' Epilobe à feuilles étroites, Epilobium angustifolium, nous allons y revenir aujourd'hui et parler aussi de deux autres membres de la famille que l'on trouve très couramment dans la région: Epilobium dodonaei, Epilobe à feuilles de romarin et Epilobium hirsutum, Epilobe hérissé.

Les épilobes font partie de la famille des Onagracées caractérisées par leurs fruits, capsules très allongées, étroites, à 4 valves s'ouvrant de haut en bas, et à fleurs situées à l'extrémité d'un très long ovaire infère. 

Dans nos régions, outre les Epilobes (nombreuses espèces), les Onagracées sont représentées également par les Onagres, la Ludwigie des marais, les Circées et le genre Fuchsia qui a donné de nombreuses plantes ornementales.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Onagrac%C3%A9es

 

 

Epilobe à feuilles étroites ( vers le col des Fosses)

Epilobe à feuilles étroites ( vers le col des Fosses)

Epilobe à feuilles étroites (le Grand Colombier)
Epilobe à feuilles étroites (le Grand Colombier)

Epilobium angustifolium, Epilobe à feuilles étroites ou épilobe en épi est une plante qui pousse à l'étage montagnard. On le trouve dès que l'on prend un peu d'altitude au Colombier, en Valromey... Plante vivace très commune, elle ne passe pas inaperçue cette pionnière qui colonise les sous-bois, les clairières, les anciennes coupes de bois...elle peut atteindre une hauteur de deux mètres.

Elle forme une grande tige droite, glabre, portant des feuilles alternes, sessiles (sans pétiole) ou à pétiole court, lancéolées et allongées, vert foncé dessus et vert pâle dessous. Les nervures sont saillantes dessous.

Les grandes fleurs rose foncé ont 4 pétales inégaux atteignant 15 mm de long, 4 sépales linéaires, un style recourbé à 4 stigmates dressés, puis étalés-réfléchis.

Epilobes
Epilobes

Lorsque le fruit est mûr, les loges s'ouvrent longitudinalement et libèrent de nombreuses graines munies de touffes de poils qui servent de parachutes. Un souffle de vent et les voilà parties pour coloniser de nouveaux espaces (ce mode de dispersion s'appelle: l'anémochorie)

L' épilobe à feuilles étroites, n'est pas très connu pour son usage alimentaire, pourtant, les jeunes tiges peuvent être cuisinées en légumes comme des asperges. les jeunes feuilles crues en salade. Les grosses feuilles cuites en légume ou dans les soupes. La fleur et les feuilles séchées pour faire des tisanes.*

*sources: Cueillir et utiliser les plantes et les fruits sauvages de montagne. G. Hiobergary (éditions arthéma)

Plantes sauvages comestibles. A. Creton (édition: découverte séquoia)

La nature comestible. Ian Burrows (Delachaux et niestlé)

L'Epilobe à feuilles de romarin, Epilobium dodonaei quel joli nom ! - pourrait de loin être pris pour un épilobe en épi un peu rachitique...il en a un peu l'aspect:

tige dressée, fleurs roses en grappes courtes

Epilobe à feuilles de romarin ( Motz, vers Seyssel -74-)

Epilobe à feuilles de romarin ( Motz, vers Seyssel -74-)

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>