Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Naturalistes du Bugey

botanique

Adoxa moschatellina

3 Avril 2021, 16:03pm

Publié par Philippe, photos: Joel

          Comme vous le savez, pour moi la nature ne se limite pas à ce qui a des racines ou un mycelium, comme c’est la saison des migrations, l’heure était venue d’aller voir si sarcelles d’été et canards siffleurs faisaient halte où je les observe habituellement… Au bout de 7 ans dans le Bugey, on prend des habitudes !

Pas de siffleurs mais en revanche une trentaine de mes amies les sarcelles étaient là.

Sarcelle d’été mâle (Anas  querquedula).

Sarcelle d’été mâle (Anas querquedula).

Sur le chemin du retour, entre chemin et Séran, j’ai rencontré encore autre chose : l’occasion d’un article : en effet la discrète Adoxa moschatellina s’épanouissait, bien à sa place dans ce secteur qui ignore la sécheresse…

     Un agglomérat de fleurs vertes, ternes, un peu translucides qui tiennent dans un cube de moins d’un centimètre de côté et culmine à 20 centimètres pour les grands spécimens, d’ici juin toute la partie aérienne de la plante aura disparu… c’est vraiment le moment de s’en occuper

Adoxa moschatellina

Adoxa moschatellina

Quand elle se met à tapisser le sous-bois…

Adoxa moschatellina

Adoxa moschatellina

        Notre adoxa dans le détail… Elle a donné son nom à une famille : les Adoxaceae dont les autres représentants : viornes et sureaux sont moins furtifs !

Adoxa moschatellina

Adoxa moschatellina

Pour les photos j’ai du mobiliser Jöel Kalwa, j’espère qu’il n’a pas passé un trop mauvais moment, enfin, rien que pour lui, un martin pêcheur sympa est venu se faire admirer. Et d’autres oiseaux… Au passage, Joël n’a pas résisté à la tentation d’appuyer sur le déclencheur… Voyez la suite !

Lire la suite

Flore printanière

27 Mars 2021, 16:43pm

Publié par Philippe

Comme Frédérique me le rappelait dans un message, c’est à mon tour de commettre un article sur la Flore printanière, aussi je vous parlerai de plantes que vous pouvez croiser, ces jours, lors de vos escapades en forêt 

Isopyre faux pigamon

Isopyre faux pigamon

L’isopyre faux pigamon (Isopyrum thalictroides).

C’est dans le Bugey que j’ai fait sa connaissance. Si elle n’a rien de vraiment spectaculaire, c’est une précoce qui n’est pas très abondante sur le territoire français et comme le disait  J-C Rameau : «mériterait une protection sur une grande partie de son aire».          Au passage, je dois un merci à Pierre (Perrimbert) qui m’a trainé, il y a quelques années, sur une station  où ont été prises ces photos…

Des détails permettent de l’identifier à coup sûr :

D’abord ses stipules, ensuite la forme des feuilles : pas faux-pigamon sans raison

Voici les stipules : une seule paire par plante, coriaces et très pâles

Isopyre: stipules

Isopyre: stipules

Et maintenant, une feuille, qui pourrait  être celle d’un pigamon (le petit ou celui à feuilles d’ancolie…)

Isopyre: feuille

Isopyre: feuille

Enfin cette espèce aime les sols riches en bases, plutôt humides et peut être toxique

Photos faites, j’allais rentrer à la maison quand un autre tapis  blanc, a attiré mon regard :

 Une autre plante printanière, beaucoup plus banale occupait le talus : Lanémone sylvie (Anemone nemorosa) que, l’on peut rencontrer un peu partout en forêt… Pas grand-chose à dire sinon qu’elle est aussi réputée toxique et que ces exigences édaphiques sont très proches de l’isopyre

Lire la suite

Houx...

4 Janvier 2021, 18:05pm

Publié par Frédérique

Houx...

Pour les fêtes, on m'a offert un superbe bouquet.

D'habitude, je reconnais bien les plantes horticoles que les fleuristes emploient, mais l'une d'elles me pose problème depuis quelques années, aussi ai-je décidé de mener l'enquête!

Il s'agit de ces branches portant de grosses baies rouges portées par de courts pédoncules:

Houx...

Après recherche, il s'avère que j'ai affaire à: Ilex verticillata, le Houx verticillé...

Ce houx, originaire de l'Est des Etats-Unis et qui remonte jusqu'au Canada est un arbuste à feuilles caduques, non épineuses, à fleurs blanches paraissant en juin - juillet qui donnent des fruits ronds, verts qui virent au rouge vif en automne.

feuilles d'Ilex verticillata

feuilles d'Ilex verticillata

Ilex verticillata, photo internet

Ilex verticillata, photo internet

Les fruits persistent tout l'hiver, fin février-début mars, devenus sucrés, ils attirent les oiseaux.

source: ( où vous trouverez des détails botaniques et de culture)

Sur ce site:

https://joelbruffin.typepad.fr/le_pouvoir_des_fleurs/2012/12/ilex-verticillata-le-houx-des-fleuristes.html

il est précisé que le houx verticillé, houx des fleuristes est cultivé en Hollande pour la fleur à couper.

Il peut se cultiver en France, plusieurs pépinières proposent des plants.

Ilex aquifolium

Ilex aquifolium

Lire la suite

Viburnum tinus

2 Décembre 2020, 18:24pm

Publié par Frédérique

Un autre arbuste méditerranéen * fait le bonheur du rouge-gorge en ce moment: le Laurier tin, Viburnum tinus.

* voir article précédent: L'Arbousier

Viburnum tinus

Le bel oiseau se pose en bout de branche, picore 2 ou 3 fruits et, prudent, s'éloigne d'un coup d'ailes.

Quelquefois, perché sur le rosier tout proche, il prend son élan pour s'engouffrer dans l'épaisseur du buisson pour une raison mystérieuse...

Mais revenons au laurier-tin, viorne tin ou laurentin, arbrisseau de la famille des Adoxacées, genre Viburnum ( autrefois classé dans la famille des Caprifoliacées ), originaire du bassin méditerranéen (Afrique du Nord, Proche Orient, Europe méridionale) il est très utilisé dans les jardins.

Sa popularité vient de sa floraison abondante qui apparaît en fin d'hiver ou tout début de printemps, le transformant en une boule de fleurs.

 

Viburnum tinus

Viburnum tinus

Les feuilles persistantes sont entières, ovales à elliptiques, opposées, coriaces, d'un vert sombre à la face supérieure, plus claires et légèrement pubescentes dessous, surtout près de la nervure centrale qui fait suite à un court pétiole

Viburnum tinus

Les feuilles ont des domaties* où des insectes prédateurs et acariens microbicides peuvent être logés.

* domatie: structure végétale spécialement adaptée, qui attire des hôtes, le plus souvent en échange de bénéfices réciproques ( source: Wikipedia)

domaties sur l'envers de la feuille

domaties sur l'envers de la feuille

Les nombreuses fleurs odorantes, d'abord rosées en boutons, puis blanches, s'épanouissent en cymes

denses, assez plates, entre novembre et mai.

Calice et corolle tubulés, tous 2 à 5 lobes, 5 étamines, 3 stigmates

fleurs en boutons

fleurs en boutons

Lire la suite

Arbutus unedo, l'Arbousier

22 Novembre 2020, 17:09pm

Publié par Frédérique

Avec les restrictions de circulation, les sorties de proximité ont repris...et provoqué des découvertes inattendues:

sur un trajet maintes fois parcouru, je ne l'avais pas remarqué, avec son air de laurier sauce, mais cette fois, il ne pouvait pas m'échapper!

Chargé de boules rouges, tel un pommier d'ornement, bien à l'abri parmi les arbustes de la haie, j'avais devant moi un arbousier. 

Je n'en avais jamais vu ainsi paré de ses baies écarlates.

Arbutus unedo, l'Arbousier

Un Arbousier, Arbutus unedo, arbuste, parfois petit arbre, qui croît sur tout le pourtour méditerranéen, commun dans les Maures et l'Esterel, il abonde en Corse et remonte jusque dans la Drôme et l'Ardèche.

On l'appelle: arbre aux fraises, mais n'a rien de commun avec les fraises et les Rosacées, il fait partie de la famille des Ericacées

Il doit, selon Pline son nom de unedo au fait que l'arbouse étant plus agréable à l'oeil qu'au palais, on n'en mange jamais plus d'une.

Ses feuilles sont persistantes, coriaces, elliptiques, pointues, dentées (parfois faiblement ou même entières) d'un vert sombre et luisant en dessus rappelant celles du laurier, à pétiole très court.

Arbutus unedo, l'Arbousier
Arbutus unedo, l'Arbousier
Arbutus unedo, l'Arbousier

Les branches sont rugueuses, brun rougeâtre, à écorce finement gerçurée, se détachant en écailles minces

Arbutus unedo, l'Arbousier

Les fleurs, d'un blanc crème sont regroupées en panicules formant une grappe de petites clochettes. Le calice est très petit, à 5 divisions triangulaires.

Arbutus unedo, l'Arbousier

Les fruits sont des baies rondes de 2 cm, rouge vif à maturité, à surface hérissée de petits tubercules qui les rendent rugueux.

Ils commencent à murir en automne, en même temps que la floraison, soit environ un an après leur apparition

 

Arbutus unedo, l'Arbousier

Lire la suite

Xanthium strumarium, Lampourde ordinaire

16 Octobre 2020, 16:00pm

Publié par Frédérique

Avec ses airs de Datura stramonium, stramoine commune, ( pomme épineuse, herbe aux fous, herbe aux taupes...) plante de la famille des Solanacées (comme la pomme de terre ) 

Xanthium strumarium, Lampourde ordinaire

ou sa ressemblance avec le concombre d'âne, Ecballium elaterium, de la famille des Cucurbitacées, comme la courge, le cornichon, les bryones...

concombre d'âne, photo: Kurt Stueber, Wikipedia

concombre d'âne, photo: Kurt Stueber, Wikipedia

notre Lampourde ordinaire, Xanthium strumarium fait partie de la famille des Astéracées comme les asters, marguerites, laitues etc...

 

Xanthium strumarium

Xanthium strumarium

J'ai trouvé ce sujet dans une prairie, tout près du marais de Charignin ( Belley)

Xanthium strumarium
Xanthium strumarium

Xanthium strumarium

Une astéracée fort originale !!!

La plante mesurait environ 40 cm, mais peut aller jusqu'à 120cm.

La tige est robuste, pubescente, à rameaux courts

Les feuilles sont cordées à triangulaires-trilobées, irrégulièrement dentées, vertes sur les 2 faces. Leur pétiole est long

feuille, face supérieure

feuille, face supérieure

Lire la suite

Combe de Merlogne

25 Mai 2020, 21:30pm

Publié par Jacques

Avec la fin du confinement, les naturalistes ont des fourmis dans les jambes!

Aujourd'hui, c'est Jacques qui nous fait part de quelques unes de ses découvertes, la semaine dernière, dans la Combe de Merlogne, sur le plateau de Retord.

Quelques orchidées:

Orchis mascula, Orchis mâle

Orchis mascula

Orchis mascula

Dactylorhiza sambucina, Orchis sureau, dans sa forme jaune

Dactylorhiza sambucina

Dactylorhiza sambucina

Une poacée: Nardus stricta, Nard raide en touffes denses

 Nardus stricta

 Nardus stricta

De beaux buissons de Chèvrefeuilles des Alpes, Lonicera alpigena à longs pédicelles portant des fleurs géminées à corolle rouge brunâtre qui donneront des baies rouges, luisantes, soudées sur toute leur longueur.

 Lonicera alpigena
 Lonicera alpigena

 Lonicera alpigena

et surtout, l'objet des herborisations du moment: LA TULIPE !!!

Tulipa sylvestris ssp australis
Tulipa sylvestris ssp australis

Tulipa sylvestris ssp australis

Lire la suite

A Rothonne au printemps...

19 Mars 2020, 17:10pm

Publié par Frédérique

Ce bois, tout près de "chez nous", que nous fréquentons assidûment en automne a revêtu sa parure printanière:

A Rothonne au printemps...
A Rothonne au printemps...

Piqueté du  blanc des Anémones des bois, Anemone nemorosa 

Anemone nemorosa 
Anemone nemorosa 

Anemone nemorosa 

qui se mêle au bleu des Petites Pervenches, Vinca minor

Vinca minor
Vinca minor

Vinca minor

D'ordinaire bleue, cette Apocynacée, plante vivace, peut également présenter une forme pourpre, plus rare

Vinca minor, forme pourpre
Vinca minor, forme pourpre

Vinca minor, forme pourpre

ou même, rose

Vinca minor, forme rose
Vinca minor, forme rose

Vinca minor, forme rose

Lire la suite

Etamines, anthères et pollen

5 Mars 2020, 16:44pm

Publié par Frédérique

Avez-vous déjà observé les étamines des fleurs qui nous entourent ?

Souvent, on n'y prend pas garde!

Si la grande majorité de leurs anthères est jaune, on peut découvrir d'autres teintes délicates ou éclatantes !

Petit rappel: qu'est-ce qu'une anthère ?

L’anthère est la partie de l’étamine d’une fleur qui contient le pollen.

 Située à l’extrémité de cet organe mâle qui produit le pollen, elle ressemble à une bourse ou à un sac, souvent jaune, dont la forme varie selon les espèces de fleurs. Elle est fixée par sa base ou par son milieu au filet de l’étamine (la partie allongée), via le connectif. 

L’anthère est, la plupart du temps biloculaire, c’est-à-dire qu’elle est partagée en 2 loges (cavités), mais chez certaines espèces elle peut être constituée d’une seule loge (uniloculaire) ou encore de 4 (quadriloculaire).

  • Lorsque l’étamine est jeune, l’anthère contient des sacs polliniques, dans lesquels se trouvent des cellules mères qui vont  se transformer en microspores, qui se différencieront ensuite en grains de pollen.
  • La fusion de 2 sacs polliniques, contenant le pollen, va former une loge.
  • Une fois matures, les loges polliniques vont s’ouvrir par une fente pour laisser se disperser ce pollen que le vent ou les insectes emporteront sur les stigmates de l'ovaire: c’est ce que l’on appelle la déhiscence.

Les anthères ne se trouvent que chez les Angiospermes, (plantes à ovaires ou plantes à fleurs). Les végétaux qui en font partie portent dans le réceptacle floral des organes reproducteurs mâles (androcée) et femelles (gynécée) : les étamines et le pistil.

source: Wikipedia

source: Wikipedia

A l'observation, on découvre  des anthères:

blanc, ocre-jaune, rouge, orange, beige-rosé, gris-jaune, rose, rouge, vert, noir...l'interprétation des couleurs n'étant pas toujours aisée et subjective!

Les couleurs apparaissent différemment selon l'éclairage. Par exemple, un pollen qui semble blanc sur la patte d'une abeille en plein soleil paraîtra brun pâle lorsqu'on le lui enlève et qu'on l'expose à une lumière solaire indirecte. De la même manière, une pelote de pollen peut sembler jaune vif au soleil et paraître jaune grisâtre sous une lumière solaire indirecte. Il est donc essentiel de comparer les couleurs dans des conditions standardisées afin d'obtenir des résultats justes.

http://apibotanica.inra.fr/

Scilla bifolia, Scille à 2 feuilles et Dianthus carthusianorum ont des anthères bleu sombre:

Etamines, anthères et pollen
Etamines, anthères et pollen

Ranunculus ficaria, Ficaire, Rosa sp et Tussilago farfara ont des anthères jaunes 

Etamines, anthères et pollen
Etamines, anthères et pollen
Etamines, anthères et pollen

ainsi que Viburnum lantana, Viorne lantane et Pulsatilla rubra, Pulsatille rouge...

Lire la suite

Le Perce-neige

24 Février 2020, 18:20pm

Publié par Frédérique

En février 2014, j'évoquais le Perce-neige...force est de constater que la situation est identique cette année du point de vue de l'enneigement...  mais la floraison est plus précoce, les premières fleurs sont apparues fin décembre... 

Le Perce-neige

Il porte bien mal son nom cette année, de la neige, il y en a eu bien peu....

mais, il reste dans le peloton de tête pour les floraisons précoces.

Galanthus nivalis, nom donné par Linné du grec gala: lait et anthos: fleur; et du latin: nivalis : blanc comme neige.

Il fait partie des Monocotylédones, plantes dont un seul cotylédon s'est développé lors de la germination , il est  classé dans la famille des Amaryllidacées.

C'est une plante vivace pourvue d'un bulbe: tige feuillée modifiée, dont les feuilles dépourvues de chlorophylle se sont dilatées et sont emboitées les unes dans les autres. Les plus externes qui sont les plus anciennes se dessèchent et ont un rôle protecteur;

Le Perce-neige

Les feuilles sont simples et sans stipules; elles sont réduites au pétiole élargi en gaine à la base et en faux-limbe au sommet: il en résulte une nervation parallèle

Le Perce-neige
Le Perce-neige

Les fleurs sont formées de 6 tépales ( à allure de pétales).

Les 3 tépales extérieurs, blanc luisant , attirent les insectes pollinisateurs; les intérieurs, plus courts, à tache verte, en forme de clochette leur permettent de se poser.

Ils trouvent le nectar dans une glande insérée au fond de la corolle

Le Perce-neige

Les 6 étamines sont insérées sur un disque surmontant l'ovaire. Lorsqu'un insecte se présente, elles se déchirent à leur sommet et répandent sur lui le pollen sec.

Le pistil dépasse légèrement, son stigmate peut donc recevoir le pollen étranger.

Les graines, peu nombreuses, sont munies d'un appendice charnu qui sert d'appât pour les fourmis qui participeront à leur dissémination.

étamines et pistil
étamines et pistil

étamines et pistil

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>