Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Naturalistes du Bugey

Printemps ???

28 Janvier 2014, 17:33pm

Publié par Société des Naturalistes du Bugey

Avec cet hiver si doux, les noisetiers ont déjà revêtu leur tenue printanière...

Leurs chatons, bien verts et bien fermés depuis l'automne ont commencé à s'allonger et à se teinter de jaune, prêts à libérer leur pollen au moindre souffle de vent...

Comme chaque année, ils sont les premiers à fleurir.

les chatons maintenant et l'automne dernier
les chatons maintenant et l'automne dernier

les chatons maintenant et l'automne dernier

Le noisetier, appelé aussi coudrier ou avelinier, dont le nom latin: Corylus avellana découle du mot grec: Korus*: casque ( allusion à la forme des bractées qui entourent les fruits) et du gallois: aballo* = pomme (allusion à la grosseur des noisettes ou avelines) est présent sur terre depuis des millions d'années, comme l'atteste l'étude de ses pollens et de ses fossiles. Il est commun au bord des ruisseaux et dans les plaines, sauf dans la région méditerranéenne.

Le noisetier est classé dans la famille des Bétulacées, genre: Corylus

.C'est une plante monoïque qui porte à la fois des fleurs mâles et des fleurs femelles dont les inflorescences apparaissent avant les feuilles qui gêneraient la pollinisation.

D'autre part, sur un même arbre, les fleurs mâles s'épanouissent avant les fleurs femelles, ainsi ces dernières ne sont pas fécondées par le pollen du même individu, mais par celui d'un autre plus tardif ( c'est une fécondation croisée par anémophilie, c'est-à-dire par le vent)

*source: observatoire des saisons

chaton de noisetier

chaton de noisetier

Les fleurs mâles naissant longtemps avant les fleurs femelles sont regroupées en chatons jaunâtres, cylindriques, pendants, à écailles obovales trilobées recouvrant 6 à 8 étamines barbues.

écailles des chatonsécailles des chatons

écailles des chatons

Les fleurs femelles, au nombre de 1 à 5, sont peu apparentes, dans un bourgeon écailleux laissant dépasser 2 longs styles rouges.

Printemps ???
Printemps ???
Printemps ???

Après fécondation, les bractées des chatons femelles s'accroissent pour former un involucre charnu à la base, incisé-denté, qui recouvre en partie le fruit.

La noisette est un akène (fruit sec indéhiscent -qui ne peut pas s'ouvrir seul-) dont la paroi est ligneuse, on dit que c'est une nucule.

Les noisettes sont en général regroupées en petites grappes nommées: trochets.

Les racines des noisetiers sont parfois mycorhizées en vue de la production de truffes.

Leur bois est utilisé en vannerie, pour la production de perches, de clôtures...

Leurs branches servaient aux sourciers pour détecter la présence d'eau...

Les qualités culinaires et nutritionnelles de la noisette sont bien connues, on peut signaler des propriétés médicinales*:

L'écorce des jeunes rameaux est astringente et fébrifuge, elle a des vertus anticoagulantes.

L'infusion de feuilles est dépurative et également anticoagulante et fébrifuge

Mauvais point: son pollen est allergène (risque de 3 sur 5) avec un pic en février/mars) !

*F. Lequenne: le jardin de santé

Frédérique

Dans ma rue... (suite)

21 Janvier 2014, 16:41pm

Publié par Société des Naturalistes du Bugey

Dans ma rue... (suite)

Sur le grand mur, entre 2 pierres, j'ai remarqué un petit arbre en train de pousser... je soupçonne la sittelle qui fréquente les jardins du quartier d'être l'auteur de ce semis clandestin.

Après s'être régalée de la pulpe sucrée du fruit, elle en a sans aucun doute déposé la graine avec ses fientes...et un if est en train de grandir!

sittelle torchepot (photo du Net)

sittelle torchepot (photo du Net)

Dans ma rue... (suite)

Taxus baccata, son nom latin, fait partie de la famille des Taxacées qui comprend une dizaine d'espèces.

C'est le seul Conifère sans résine et sans cône. Il est dioïque, comme l' araucaria et le genévrier: les fleurs mâles et les fleurs femelles sont portées par des plants différents.

Les fleurs mâles, jaunâtres apparaissent en minuscules chatons globuleux (photo), les fleurs femelles, verdâtres ressemblent à des bourgeons

Arbre à croissance très lente (il met 100 ans pour atteindre 8 m.), il pousse dans les pentes ombragées des forêts humides de basse montagne et de plaine et est doté d'une grande longévité;

"1500, 2000, 3000 ans...tels sont les âges que l'on attribue à quelques ifs connus de Normandie ou de Grande Bretagne...Il y eut dans l'Eure un "If chapelle" de plus de 9 mètres de circonférence abritant la statue de Sainte Anne des Ifs...Dans l'Ouest, près de Morlaix la forêt du Beffou abrite quelques uns des plus beaux ifs sauvages de France qui atteignent une douzaine de mètres" ( source: Guide des arbres et des arbustes, Sélection du Reader's Digest)

http://krapooarboricole.wordpress.com/2009/08/16/lif-millenaire-destry-calvados/

L'if d'Estry dans le Calvados présente un tronc de 11,5 m. de circonférence, il est haut de 15 m.Son âge est estimé à 1600 ans, il est creux et 15 personnes peuvent s'y tenir!

L'if d'Estry dans le Calvados présente un tronc de 11,5 m. de circonférence, il est haut de 15 m.Son âge est estimé à 1600 ans, il est creux et 15 personnes peuvent s'y tenir!

Dans ma rue... (suite)

Il fait partie des Gymnospermes ( du grec: gumnos: nu et sperma: graine) : plantes à graines nues non enfermées dans un organe clos; plantes ligneuses ayant des feuilles en forme d'aiguilles ou d'écailles dont les graines sont contenues dans une fausse baie ou portées par un cône.

Son feuillage est persistant, ses feuilles en forme d'aiguilles aplaties, non piquantes, molles et souples sont terminées par une petite pointe (un mucron)

Son bois, brun-rouge, très dense, imputrescible, flexible, homogène, quasiment inaltérable l'a fait utiliser pour la fabrication de sarcophages et pour les arcs et les flèches que l'on enduisait de sève toxique.

Teinté en noir, il ressemble à l'ébène et a été beaucoup utilisé autrefois en ébénisterie et en marqueterie, si bien que son usage trop intensif l'a pratiquement éradiqué des campagnes et des forêts.

Le fruit mûr , une arille, du latin: arillus - grain de raisin- ne comporte qu' 1 ou 2 graines fertiles dont le tégument s'entoure à maturité d'une excroissance charnue ouverte à son extrémité. D'un beau rouge vif, c'est la seule partie de la plante qui ne soit pas toxique.La pulpe de l'arille est sucrée, appréciée des oiseaux (grives et sittelles surtout), le suc frais est diurétique et laxatif.

Dans ma rue... (suite)
Dans ma rue... (suite)

Le bois, l'écorce, les feuilles et les graines de l'if sont fortement toxiques:

ils contiennent des diterpènes complexes, de la taxine, poison paralysant, foudroyant à haute dose et des traces d'éphédrine. Deux ou trois graines mâchées sont mortelles pour un enfant, de même qu'une décoction préparée avec seulement 50 g. de feuilles. Les empoisonnements par mastication sont fréquents chez les animaux: chevaux, ânes, mulets et moutons y sont extrêmement sensibles.

Mais bien maîtrisée cette sève toxique est bénéfique." Il y a une cinquantaine d'années furent découvertes les propriétés anti-tumorales du "Taxol" extrait initialement de l'écorce de l'if du pacifique. Puis les recherches se sont orientées vers son feuillage dont furent extraites différentes molécules anti-tumorales intéressantes contre les cancers du sein, des ovaires et des poumons. Celles-ci sont produites par synthèse à présent. Les vertus parasiticides du taxol entent également dans la lutte contre l'anophèle, moustique transmetteur du paludisme." source: "Sauvages et toxiques EDISUD"

Sa longévité lui a fait prêter dès l'Antiquité des liens avec le monde des morts et il est symbole d'immortalité: en témoigne le dieu gaulois Ivos ( d'où vient le mot: if) et sa présence ancienne au pied des menhirs, dans les cimetières et près des églises..

N'oublions pas son emploi dans les parcs et les jardins où il est souvent planté car il se prête bien à la taille.

Quand au petit arbre, j'ai bien peur qu'il n'ait pas une grande longévité!

Frédérique

(Photos personnelles et prises sur le Net)

A. G.

9 Janvier 2014, 17:36pm

Publié par Société des Naturalistes du Bugey

Les adhérents sont conviés à l'Assemblée générale de la Société des Naturalistes du Bugey.

Accueil et mise à jour des cotisations, allocution de bienvenue de la Présidente, rapport moral, rapport d'activités, rapport financier.

Présentation du programme 2014

Questions diverses.

Projection de photos illustrant les activités de l'année dernière, partage du verre de l'amitié.

A. G.