Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Naturalistes du Bugey

vœux

31 Décembre 2013, 15:41pm

Publié par Société des Naturalistes du Bugey

Que 2014 vous permette de réaliser tous vos vœux!

Je vous souhaite une année heureuse, remplie de découvertes et de joies partagées...

Frédérique, pour les "Naturalistes du Bugey"

vœux

championnes toutes catégories!

18 Décembre 2013, 18:19pm

Publié par Société des Naturalistes du Bugey

Celles-ci ont bien résisté à la neige, moins bien au gel qui a suivi, mais quelle santé!!! On les reverra au printemps prochain!

championnes toutes catégories!

Tout le long de la rue des pissenlits, Taraxacum officinale, se sont semés au pied des vieux murs accompagnés par quelques membres de leur famille:

vergerette annuelle: Erigeron annuus; vergerette du Canada: Conyza canadensis et pâquerette: Bellis perennis...

Ces plantes très communes font partie de la très importante famille des Astéracées (autrefois nommées Composées).

Chaque "fleur" est en réalité un ensemble de fleurs minuscules réunies en capitules sur un réceptacle floral commun, le super-marché des butineuses en quelque sorte qui trouvent ainsi une grande quantité de nectar et de pollen mis à leur disposition...

championnes toutes catégories!

Le pissenlit, dont les feuilles profondément dentées lui ont valu le nom de "dent-de-lion" a des fleurs toutes ligulées (les ligules étant des fleurs transformées dont les dents sont le souvenir de pétales soudés).

Il est pourvu d'un appareil sécréteur laticifère: lorsqu'on brise sa tige, il s'exsude un suc blanchâtre apparenté au latex d'hévéa (pendant la dernière guerre, les Russes ont extrait du caoutchouc à partir de certains pissenlits)

championnes toutes catégories!

Les fruits du pissenlit ( des akènes), comme ceux des vergerettes, sont surmontés à maturité d'une arête terminée par une aigrette (le pappus).

* "Les vents les cueillent sur le réceptacle où ils sont rassemblés en boules magiques divinatoires (on les appelle "chandelle", "bonne nouvelle", "horloge", et ils apprennent à la jeune fille qui les disperse de son souffle combien d'années la séparent du mariage: autant de fois doit-elle souffler, autant d'années languira-t-elle; si les fruits montent, le mariage sera heureux; s'ils descendent, mieux vaut recommencer par un jour de bon vent). Et il ne reste bientôt plus qu'une petite tête rasée qui vaut encore à la fleur passée le nom bien expressif de "tête de moine".

On ne sera pas étonné d'apprendre que le pissenlit est diurétique et dépuratif...

*P. Lieutaghi: le livre des bonnes herbes

Vergerette annuelle

Vergerette annuelle

La vergerette annuelle, originaire d'Amérique du nord, tout comme la vergerette du Canada, est maintenant considérée comme plante invasive.

La tradition veut que les "vergerettes" portent ce nom parce que certaines de ces plantes servaient autrefois de verges (fouets) pour punir les enfants.

Lorsque l'on froisse la vergerette du Canada, celle-ci dégage une odeur particulière (huile essentielle contenant des terpènes, de la citronnelle et des flavonoÏdes..) qui selon une tradition ancienne aurait la propriété d'éloigner les sorcières.

Erigeron du Canada ou vergerette du Canada
Erigeron du Canada ou vergerette du Canada
Erigeron du Canada ou vergerette du Canada

Erigeron du Canada ou vergerette du Canada

La vergerette du Canada a une tige principale droite, très rameuse au sommet. Ses fleurs très petites sont réunies en capitules à ligules blanchâtres et coeur jaune.

Elle est utilisée pour ses propriétés balsamiques, antirhumatismales et antiinflammatoires

championnes toutes catégories!

La pâquerette, en fleurs toute l'année, avec un pic de floraison vers Pâques (d'où son nom) est utilisée en médecine (phytothérapie et homéopathie).

Elle peut agrémenter une salade (fleurs en boutons, jeunes feuilles)

Ses feuilles sont disposées en rosettes au ras du sol, d'où l'expression: "au ras des pâquerettes" signifiant "sans intelligence".

La cymbalaire des murailles

4 Décembre 2013, 18:30pm

Publié par Société des Naturalistes du Bugey

ou linaire cymbalaire ou encore: ruine-de-Rome!

Elle a résisté non seulement à la neige, mais aussi au gel de ces derniers jours, il faut dire qu'elle est bien abritée...

Du latin: Cymba: nacelle, allusion à la forme concave de ses feuilles et Muralis: murs.

Son nom suggère qu'elle serait capable de provoquer l'effondrement de vieux murs...il n'en est rien, mais on constate qu'elle tapisse fréquemment les murs et les lieux rocheux- de préférence calcaires- de touffes aux feuilles arrondies et luisantes et aux petites fleurs lilas à violet qui ont une corolle à 2 lèvres, la supérieure bilobée, l'inférieure trilobée et dont la gorge présente 2 macules jaunes.

Cymbalaria muralis
Cymbalaria muralis

Cymbalaria muralis

A l'arrière de la fleur, un éperon nectarifère attire fourmis et insectes qui participent ainsi à la pollinisation de la belle...

La cymbalaire des murailles

Elle appartient à la famille des Scrophulariacées, comme le muflier ou la linaire, à laquelle elle ressemble beaucoup.

Linaria alpina

Linaria alpina

Son fruit est une capsule ronde contenant des graines marquées de crêtes sinueuses. Après la floraison, le pédoncule se recourbe et s'allonge - phénomène appelé accrescence - pour que la capsule s'introduise dans les interstices des pierres...pas besoin de jardinier pour la semer!