Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Naturalistes du Bugey

Séjour en Lozère, jour 5

10 Novembre 2022, 10:45am

Publié par Catherine, photos: Joel

Chaos granitique sur le Mont Lozère

Chaos granitique sur le Mont Lozère

Philippe a lancé un appel à la diversité !

Diversité des intervenants... pour « raconter » ces journées passées en Lozère.
Car non, il n'était pas seul! Même si nous n'étions que six, suite à plusieurs malheureuses défections. Je vais donc m'y coller.

Heureusement, j'ai conservé mes notes. Et les photos de Joël seront un fil.
Le 1er juin, nous sommes allés voir les menhirs ! Sur la commune des Bondons. Des menhirs en granite sur un plateau calcaire, cherchez l'erreur.

Séjour en Lozère, jour 5

Mais nous gardons la tête baissée sur nos amies les fleurs, rares par ce temps de sécheresse précoce.


A peine descendus des voitures, nous nous extasions sur Cynoglossum officinale, pas si commune.

Séjour en Lozère, jour 5

Dans cette vaste, prairie sèche, la recherche des orchidées est désespérée ; désespérante pour Pierre ! Nous ne croiserons que de maigres Coeloglossum viride, l'orchis grenouille, Dactylorhiza sambucina, Neotinea ustulata.

Mais des finesses, telles que Linum suffruticosum, nous enchantent.

Séjour en Lozère, jour 5

L'anémone pulsatille souffre, Astragalus monspessulanus ou Vicia onobrychioides nous rappellent notre situation semi-montagnarde et subméditerranéenne.

Nous repartons pour le pique-nique près de l'étang de Barrandon, à plus de 1300m d'altitude.
Deux mésanges huppées nous harcèlent tout au long du repas. Nous sommes manifestement trop près d'un nid. J'en suis désolée, mais c'est la première fois que je les vois de si près !
Repus, nous allons explorer la zone humide au sud de l'étang. Tout y est. Carex, linaigrettes, joncs, drosera, airelles, canneberge, etc.
Rien n'empêche d'observer aussi les libellules ; ces demoiselles seraient un couple de la petite nymphe au corps de feu, Pyrrhosoma nymphula, selon notre ami Philippe.

Séjour en Lozère, jour 5

Sur la route du retour, dans les pâturages et pelouses sèches du « col du Pont sans eau », on retrouve de belles populations de Viscaria vulgaris, difficilement identifiée la veille, et pourtant « caractérisquement » ... visqueuse !

au col du Pont sans eau

au col du Pont sans eau

Viscaria vulgaris

Viscaria vulgaris

photo ci-dessus: Flore des Alpes

Bien d'autres bien sûr, dont les orobanches, dont Jean-Paul nous rappelle toujours que la meilleure façon de les déterminer est de rechercher la plante hôte !

Séjour en Lozère, jour 5

qui n'est pas sur la photo...


Catherine

photos: Joel

Commenter cet article
J
Super commentaires bravo Catherine ,
Répondre