Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Naturalistes du Bugey

Botanique au jardin (5) les géraniums

13 Mai 2020, 17:17pm

Publié par Frédérique

Dans mon jardin, y'a aussi... des géraniums!

Vous vous doutez bien qu'il ne s'agit pas de "géraniums des fleuristes" (ramenés majoritairement d'Afrique australe lors de l'exploration de notre planète au XVII ème siècle.) et largement cultivés depuis:

Géraniums zonales plantureux, "rois des balcons" à feuilles de lierre qui ornent les maisons font bien partie de la famille des Géraniacées, mais sont classés dans le genre: Pelargonium, alors que nos géraniums européens constituent le genre Geranium.

Pour ceux que cela intéresse: un article bien documenté sur les pélargoniums:

La famille des Géraniacées comprend environ 800 espèces réprésentées chez nous par 2 genres seulement: Geranium et Erodium.

Petit rappel :

Les Géraniums ont

  • des feuilles alternes ou opposées, lobées ou découpées, avec des stipules*, qui répandent une odeur forte lorsqu'on les froisse.
  • une tige souvent renflée aux noeuds
  • 5 sépales libres, égaux, persistants
  • 5 pétales égaux, libres
  • 10 étamines 
  • 1 fruit à long bec formé de 5 carpelles à 1 graine chacun (monosperme) se détachant de l'axe central en se recourbant de bas en haut.

*stipules: pièces foliaires, au nombre de deux, en forme de feuilles réduites situées de part et d'autre du pétiole, à sa base, au point d'insertion sur la tige

stipules rouges sur Geranium dissectum et stipules sur Geranium robertianum, noter les tiges renflées aux noeuds
stipules rouges sur Geranium dissectum et stipules sur Geranium robertianum, noter les tiges renflées aux noeuds

stipules rouges sur Geranium dissectum et stipules sur Geranium robertianum, noter les tiges renflées aux noeuds

fruits caractéristiques des géraniums

fruits caractéristiques des géraniums

Voici d'abord le plus commun, le premier  à fleurir :

Geranium robertianum, Geranium herbe à Robert qui se resème abondamment. Ses tiges généralement rouges sont très cassantes et dégagent une odeur fétide lorsqu'on les frôle.

 

Geranium robertianum

Geranium robertianum

Les fleurs ont des pétales rose vif à anthères oranges, calices et pédicelles sont munis de poils

Geranium robertianum
Geranium robertianum

Geranium robertianum

Très commun dans la région: 

Geranium rotundifolium, Geranium à feuilles rondes, à feuilles orbiculaires veloutées.

Il ressemble beaucoup à Geranium molle, Géranium mou, mais s'en distingue par des pétales rose pâle entiers dépassant à peine les sépales, alors que Geranium molle a des pétales échancrés

Geranium rotundifolium
Geranium rotundifolium

Geranium rotundifolium

J'ai introduit les suivants qui se maintiennent vaillamment dans les bordures, parmi la ciboulettes, les fraisiers sauvages ou les potentilles rampantes!

Geranium dissectum, Géranium découpé dresse hardiment ses tiges peu ramifiées, ses feuilles à contour arrondi et à divisions étroites et ses petites fleurs à pétales purpurins juchées sur des pédoncules biflores

Geranium dissectum

Geranium dissectum

Plus frêle, Geranium columbinum, Géranium colombin, a également des feuilles suborbiculaires très découpées, mais ses fleurs, relativement grandes pour cette plante fluette,  dressent leurs pétales roses au bout de longs pédoncules biflores qui dépassent généralement de beaucoup les feuilles supérieures

Geranium columbinum
Geranium columbinum
Geranium columbinum

Geranium columbinum

A gauche: feuille de géranium découpé, en bas à droite: feuille de géranium colombin

Botanique au jardin (5) les géraniums

Voici le plus exubérant:

Geranium sanguineum, Géranium sanguin qui forme de gros coussins ornés de belles fleurs pourpres. Ses petites feuilles odorantes sont nombreuses et se colorent souvent de rouge en automne.

C'est le roi des rocailles et des terrains secs.

 

Geranium sanguineum
Geranium sanguineum

Geranium sanguineum

Enfin, dernier représentant de la famille:

Geranium pratense, Géranium des prés, plutôt montagnard; introduit parmi les fougères où il a disparu, il se retrouve dans le pot d'un laurier-rose!

Geranium pratense
Geranium pratense

Geranium pratense

Avec la fin du confinement, j'espère susciter des vocations parmi vous, chers collègues naturalistes qui allez pouvoir herboriser librement: à vos appareils photos pour un partage sur ce blog... Joel, Yvette, Nane, Philippe et les autres ???

Frédérique

Commenter cet article