Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Naturalistes du Bugey

Botanique au jardin...

5 Avril 2020, 14:00pm

Publié par Société des Naturalistes du Bugey

Nous n'irons plus au bois, ni dans les prés, ni en montagne ces prochains jours...alors, je vous convie dans mon jardin à la découverte des sauvageonnes, "mauvaises herbes"  qui se sont invitées ou que j'ai introduites - avec plus ou moins de bonheur - (mais nous en reparlerons...)

Plantes banales, modestes que nous voyons chaque année en séances d'initiation à la botanique...

Après la vague bleue des  Violettes odorantes, Viola odorata, puis celle des Véroniques de Perse, plusieurs Lamiacées* ont entamé leur floraison.

 Le Lierre terrestre, Glechoma hederacea  envahit les bordures.

 

Glechoma hederacea
Glechoma hederacea

Glechoma hederacea

Cette Lamiacée *, plante médicinale pas très usitée de nos jours, est utile dans les affections bronchiques et pour lutter contre la toux. Je vous en parlais ici:

Appréciée des butineurs, je la laisse prospérer, car même si elle se montre expansive, on la maintient facilement et j'aime l' agréable parfum mentholé qu'elle dégage.

Autre envahisseur sympathique, également de la famille des Lamiacées*, Lamium maculatum, Lamier tacheté, fait le régal des bourdons . Je le laisse s'étaler sous les Mahonias.

 

Lamium maculatum
Lamium maculatum
Lamium maculatum

Lamium maculatum

Très décoratif, il a fait l'objet de sélection pour être utilisé en couvre-sol. La taille de ses fleurs ornées de macules blancs, ses feuilles abondantes, permettent de le différencier de 

Lamium purpureum, Lamier pourpre dont la présence est plus discrète

Lamium purpureum

Lamium purpureum

Ce lamier a des feuilles rougeâtres,  groupées au sommet de la tige, qui alternent avec des verticilles de fleurs.

Autre incontournable de nos séances: le Bugle rampant, Ajuga reptans,  (Lamiacée ) se plait également dans les jardins alentours, bête noire de René qui veut à tout prix l'éradiquer de son jardin car ses stolons feuillés puissants ont tôt fait d'envahir l'espace étouffant "l'herbe".

Sa tige est généralement poilue sur 2 côtés opposés. Ses fleurs sont groupées par 2-6,  à l'aisselle des feuilles supérieures, la corolle est bleue, striée de blanc et de bleu foncé, à lèvre supérieure très courte et dressée, la lèvre inférieure est étalée, trilobée.

Ajuga reptans
Ajuga reptans

Ajuga reptans

A ne pas confondre avec Ajuga genevensis,  Bugle de Genève, ( qui n'est pas dans mon jardin) qui lui ressemble, mais sans stolons, plante très velue à tiges poilues sur les 4 faces et à fleurs bleu vif formant un épi lâche.

Ajuga genevensis
Ajuga genevensis
Ajuga genevensis

Ajuga genevensis

Au bord de l'enrochement, le Romarin, Rosmarinus officinalis croule sous les fleurs; j'ai été très étonnée de ne pas y entendre le bourdonnement des abeilles jusqu'à peu , cette année c'est le Laurier tin, Viburnum tinus - qui à vrai dire ressemble à une grosse boule fleurie - qui les a attirées

 Rosmarinus officinalis
 Rosmarinus officinalis

 Rosmarinus officinalis

* Les Lamiacées sont des plantes herbacées ou des arbrisseaux dont plusieurs espèces sont médicinales ou utilisées en cuisine, en infusion, pour des liqueurs ou comme condiments: thym, menthe, serpolet, basilic, marjolaine, hysope, mélisse, sauge, romarin...

Leur tige est quadrangulaire, les feuilles opposées, en général simples, sans stipules, les fleurs sont irrégulières (zygomorphes) en bouquets axillaires étagés , formant souvent un pseudoverticille autour de la tige. Sépales soudés en un calice à 5 dents (ou à 4-12 dents ou à 2 lèvres)

Les pétales sont soudés en une corolle se divisant en 2 lèvres ( bilabiée) corolle parfois presque régulière ou à 1 seule lèvre

4 étamines dont 2 plus grandes (rarement 2 seulement) soudées à la corolle

Ovaire à 2 carpelles se divisant en 2 d'où 4 akènes (fruits) à maturité insérés à la base du calice persistant

 

A suivre...

Si vous voulez partager avec nous les floraisons "sauvages" de vos jardins ou alentours, vous pouvez envoyer des photos à l'adresse Mail du blog:

naturalistesdubugey@gmail.com

ne pas passer par la case " contact" car l'envoi d'images est impossible.

Frédérique

Commenter cet article