Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Naturalistes du Bugey

Le lierre terrestre, Glechoma hederacea

5 Février 2019, 17:36pm

Publié par Frédérique

Par ces temps de froidure, peut-être avez-vous des problèmes respiratoires : toux, bronchite ???

Une plante médicinale, un peu tombée dans l'oubli, mais fréquente dans les jardins dont la terre reste humide, peut vous aider:

  • le lierre terrestre, Glechoma hederacea, à ne pas confondre avec le lierre grimpant, Hedera helix...
Le lierre terrestre, Glechoma hederacea

De la famille des Lamiacées, tout comme le Thym, le Serpolet, le Romarin, la Lavande, le Marrube, l'Hysope officinal...avec lesquels il partage des propriétés anti-infectieuses, on le trouve dans les haies et les sous-bois humides.

Plante vivace, pubescente à glabre, le lierre terrestre a des tiges à section carrée,  couchées sur le sol ( d'où le nom de: "courroie de Saint-Jean" ) qui s'enracinent aux noeuds

Le lierre terrestre, Glechoma hederacea

Les feuilles, opposées par deux, presque rondes, avec une base en coeur  ce qui lui vaut les autres  noms de: "rondotte", ou "rondelette" sont grossièrement crénelées . Elles ont de  longs pétioles. 

 

Le lierre terrestre, Glechoma hederacea

Les fleurs, violacées, sont réunies par 2-3 à l'aisselle des feuilles supérieures.

Leur corolle en tube à lèvre supérieure plane et à lèvre inférieure à 3 lobes généralement à taches pourpres sur fond blanchâtre, à lobe médian plus grand et échancré dépasse longuement d'un calice également tubuleux, étroit, à 5 dents courtes.

Le lierre terrestre, Glechoma hederacea

Les étamines, à anthères soudées, rapprochées dessinent deux petites croix de Saint André placées l'une au-dessus de l'autre

photo: Pierre Goujon  UPMC

photo: Pierre Goujon UPMC

Récolte:

On récolte les parties aériennes au moment de la floraison.

Tradition:

Au XIIsiècle, Sainte Hildegarde  le recommande comme pectoral.

" Vanté au XVI siècle contre les plaies externes et internes et même plus tard , contre la folie ( on imbibait des feuilles de papier buvard  de sa décoction qu'on appliquait sur le crâne rasé des malheureux déments! ), le lierre terrestre n'apparut qu'assez tardivement au rang des plantes pectorales ." *

En 1600, Olivier de Serres l'utilise. Au XVIIsiècle  s'établit son renom de remède des maladies des voies respiratoires. En 1850, Cazin, initiateur de la phytothérapie moderne l'utilise également.

"Les jeunes feuilles utilisées aussi comme condiment pour les salades et les soupes, servaient autrefois à aromatiser la bière. " **

* Le livre des bonnes herbes . Pierre Lieutaghi; Actes Sud

** Du bon usage des plantes qui soignent, Ouest France

Le lierre terrestre, Glechoma hederacea

Indications:

" Il est traditionnellement utilisé par voie orale dans le traitement de la toux et des affections bronchiques aiguës bénignes....

En infusion 15 minutes : 5 g. pour 1/4 à 1/2 litre d'eau par jour. Aucune précaution d'emploi aux doses recommandées pour un traitement d'1 à 2 semaines. En usage prolongé des diarrhées peuvent apparaître. " **

** Du bon usage des plantes qui soignent, Ouest France

 

Autres utilisations:

 Vu dans l'hebdomadaire "Rustica" 

  • Cuisine : Les fleurs et les feuilles à la saveur mentholée s’utilisent en petite quantité, comme une épice, pour rehausser une salade, des tartines de chèvre frais ou encore pour élaborer un pesto original avec des pistaches et des pignons de pin.
  • Santé : Les fleurs séchées en infusion sont un remède contre les indigestions et le manque d’appétit. Les feuilles, qui possèdent les mêmes vertus, s’utilisent en tisane contre la toux ainsi que l’insuffisance biliaire.

Frédérique