Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Naturalistes du Bugey

Primevères...

6 Avril 2019, 14:15pm

Publié par Frédérique

S'il est facile de reconnaître la primevère acaule, Primula acaulis, et la Primevère du printemps, Primula veris, le "coucou"...

Primula acaulis

Primula acaulis

Primula veris

Primula veris

l'apprenti botaniste est parfois désorienté, lorsque, devant une fleur qu'il pense être une Primevère élevée, Primula elatior, le botaniste confirmé laisse tomber le verdict: primevère hybride !!!

En effet, le coucou s'hybride souvent avec la primevère acaule...

Comment les reconnaître ?

Primula elatior, comme Primula acaulis a des fleurs jaune soufre

Primevères...

Primevère élevée, à gauche et primevère acaule à droite,

Comme son nom l'indique, le solide pédoncule floral de Primula elatior, se dresse à 10-25 cm pour soutenir des fleurs inodores en ombelle plus ou moins unilatérales, alors que Primula acaulis  est doté de pédicelles grêles soutenant des fleurs solitaires.

Leur calice n'est pas renflé

calice non renflé chez Primula elatior (à gauche) et chez P. acaulis (à droite)calice non renflé chez Primula elatior (à gauche) et chez P. acaulis (à droite)

calice non renflé chez Primula elatior (à gauche) et chez P. acaulis (à droite)

Les feuilles de ces deux espèces, en rosette basale, sont insensiblement atténuées en pétiole 

feuilles: Primula elatior (à gauche) , Primula acaulis (à droite)feuilles: Primula elatior (à gauche) , Primula acaulis (à droite)

feuilles: Primula elatior (à gauche) , Primula acaulis (à droite)

Description de Coste
2410 Primula elatior Jacq.
- Plante vivace de 10-30 cm, à hampes et pédicelles velus, dépassant les feuilles, dressés après la floraison 
- feuilles ovales-oblongues, atténuées ou brusquement rétrécies à la base, inégalement dentées, ridées-réticulées, vertes sur les deux faces 
- fleurs d'un jaune soufre, plus foncé à la base, inodores, en ombellesmultiflores unilatérales 
- calice non renflé, d'un vert foncé sur les angles, brièvement pubescent, divisé jusqu'au tiers en lobes triangulaires-acuminés 
- corolle à limbe presque plan, large de 12-18 mm, à gorge non plissée 
- capsule ovale, dépassant un peu le tube du calice appliqué sur elle. 
Écologie Bois et prés ombragés, dans presque toute la France ; nul dans la région méditerranéenne.
partition Europe, surtout occidentale et centrale ; Tauride et Caucase.
Floraison Mars-mai.

Chez Primula veris, le Coucou, appelée encore Primula odorosa, en raison de son parfum subtil, la corolle est jaune doré, à 5 taches orangées à la base  des lobes

Primevères...

le tube du calice est très renflé et anguleux

calice renflé de Primula veris

calice renflé de Primula veris

les feuilles, en rosette basale sont brusquement contractées en pétiole dont les ailes sont graduellement atténuées vers la base

Primula veris: feuilles contractées en pétiole

Primula veris: feuilles contractées en pétiole

mais qu'en est-il de la Primevère hybride, Primula x polyantha ???

Comme la Primevère acaule, elle a de grandes fleurs jaune soufre, mais celles-ci sont disposées en ombelle au sommet d'un pédoncule robuste ( comme chez Primula veris et Primula elatior) , et  ses feuilles ressemblent à celles de Primula veris ( feuilles contractées en pétiole )

Primevère hybride ( photo FLOREALPES )

Primevère hybride ( photo FLOREALPES )

la feuille de la primevère hybride ressemble à celle du coucou

la feuille de la primevère hybride ressemble à celle du coucou

...J'espère ne pas avoir été trop confuse dans mes explications!

Pour compléter cet article, voici quelques utilisations possibles des primevères ( elles ont toutes les mêmes propriétés ):

  • Cuisine : Elle se marie à la betterave, la laitue, le cresson, la mâche et le céleri  (très jeunes feuilles et fleurs fraîches ).
  • Pour cuisiner un velouté, faire revenir 3 poignées de fleurs et feuilles à la poêle avec du beurre. Laisser cuire dans un bouillon à l’oeuf et à la crème.
  • Santé : Une infusion de fleurs de primevère calme toux, migraine et insomnies. Elle est déconseillée lors de la grossesse et de l’allaitement et chez les asthmatiques et les personnes souffrant de troubles de la coagulation.
  • ( Recettes trouvées dans le magazine " Rustica" )

Frédérique

Commenter cet article