Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Naturalistes du Bugey

le 2/09/2017: notre herborisation d'automne avait lieu au lac d'Ambléon et à la carrière de Cerin

4 Décembre 2017, 11:28am

Publié par Frédérique

Cette sortie, prévue initialement sur le marais de Vaux - auquel nous avions déjà rendu 2 visites en août - s'est finalement déroulée autour du lac d'Ambléon et sur le site de la carrière de Cerin.

Un temps très maussade en avait découragé plus d'un, mais les 6 participants étaient bien décidés à profiter de cette journée.

Dès la descente de voiture, appareils photos et loupes étaient sortis !

le 2/09/2017: notre herborisation d'automne avait lieu au lac d'Ambléon et à la carrière de Cerin

Sur les rives du lac, la flore était encore abondante:

la grande Angélique sauvage, Angelica sylvestris allait inaugurer la liste des nombreuses Apiacées vues ce jour...

Angelica sylvestris

Angelica sylvestris

Reconnaissable à sa grande taille, ses ombelles bombées à nombreux rayons duveteux, ses pétales blancs à rosés à pointe recourbée

le 2/09/2017: notre herborisation d'automne avait lieu au lac d'Ambléon et à la carrière de Cerin

sa tige glabre rougeâtre, ses grandes feuilles basales à divisions ovales - lancéolées, dentées en scie

Angelica sylvestris, feuilles

Angelica sylvestris, feuilles

et ses bractées typiques situées à la base des pétioles

Angelica sylvestris, bractées

Angelica sylvestris, bractées

Présente également, Eupatoire chanvrine, Euparorium cannabinum, habitante des lieux humides

Eupatoire chanvrine, photo: Joel

Eupatoire chanvrine, photo: Joel

ainsi que la belle Parnassie des marais, Parnassia palustris

Parnassie des marais, photos: Joel
Parnassie des marais, photos: Joel

Parnassie des marais, photos: Joel

Au bord du lac, la Scutellaire à casqueScutellaria galericulata - famille des Lamiacées - plante assez commune des lieux humides, épanouissait encore ses fleurs géminées unilatérales  à l’aisselle des feuilles caulinaires ; " calice glabre ou à poils courts, à lèvres non dentées, obtuses, la supérieure portant sur le dos une sorte d’écaille creuse formant bosse ; corolle pubescente,  bleue ou bleu violacé, longue de 10 à 18 mm, à tube courbé, bilabiée à lèvre supérieure en casque et lèvre inférieure à un seul lobe largement arrondi ; 4 étamines à filets rapprochés et parallèles sous la lèvre supérieure de la corolle." *

*description de "Quelle est donc cette fleur ? "  

Scutellaire à casque

Scutellaire à casque

Lors de sorties précédentes, nous avions pu observer 2 autres espèces du genre Scutellaria:

Scutellaria alpina, Scutellaire des Alpes , voir:

http://naturalistesdubugey.over-blog.com/2017/08/mini-sejour-15/16-juillet-2017-haute-maurienne/tarentaise.html

et Scutellaria altissima , Scutellaire élevée, voir:

http://naturalistesdubugey.over-blog.com/2014/05/sortie-botanique-a-anglefort-et-iles-de-la-malourdie.html

Autre habituée des lieux humides:

Gentiana pneumonanthe, Gentiane pneumonanthe, dressait ses corolles azur foncé, en cloches étroites à 5 lobes, parmi les herbes folles...

Gentiane pneumonanthe
Gentiane pneumonanthe

Gentiane pneumonanthe

......................à suivre !

Frédérique

photos: Frédérique et Joel

Commenter cet article